Alcool et érection – Effet de l’alcool sur l’érection

Les rapports sexuels sont une source de stress pour de nombreux hommes, car elles nécessitent de faire preuve de prouesses sexuelles devant une partenaire et d’avoir une érection forte et puissante pour être à la hauteur. C’est pourquoi il n’est pas rare que les hommes se tournent vers l’alcool, qui est censé les aider à surmonter les obstacles et à oser davantage dans leurs ébats. Si les spiritueux consommés en petites quantités ont un effet bénéfique durant les relations intimes, l’alcool consommé en excès peut avoir l’effet inverse. L’alcool et l’érection ne font certainement pas  bon ménage. L’alcool a-t-il un effet sur l’impuissance ? Est-ce que cela réduit, diminue la qualité de l’érection ou bien lui nuit ? Quels sont les effets de l’alcool sur l’érection d’un homme ? Toutes les réponses dans cet article.

L’alcool affecte-t-il les érections ?

L’alcool provoque l’apparition de problèmes dans la vie sexuelle. Les hommes qui consomment régulièrement des boissons alcoolisées se plaignent d’une érection faible après avoir bu de l’alcool. Les hommes peuvent ressentir une diminution de la libido, une incapacité à obtenir et maintenir une érection ou une absence d’érection ou d’éjaculation. Dans les cas extrêmes, l’abus d’alcool peut même provoquer l’impuissance alcoolique.

La recherche confirme que l’alcool a un effet négatif sur l’érection. La question se pose donc : comment l’alcool affecte-t-il la puissance ? Les boissons fortement alcoolisées altèrent la perception des stimuli externes, qui sont nécessaires pour déclencher le mécanisme de l’érection. En outre, l’alcool affecte le système circulatoire et perturbe la pression sanguine, nécessaire pour obtenir et maintenir une érection. Il convient également de souligner que l’alcool perturbe les processus de pensée et contribue à réduire le désir sexuel en diminuant la libido. En plus, les hommes sous l’influence de l’alcool ont besoin de plus de temps pour obtenir une érection, ainsi que pour la maintenir, que les hommes sobres.

Il convient de souligner qu’habituellement, l’absence d’érection après l’alcool est associée à la présence de maladies telles que la cirrhose du foie, l’hépatite alcoolique ou la stéatose alcoolique du foie ou les maladies pancréatiques. Ces pathologies peuvent avoir une incidence directe sur la réduction des érections ou entraîner une absence d’érection (impuissance alcoolique). La raison en est que l’alcool entraîne une insuffisance hépatique, qui se traduit par une diminution du métabolisme de la testostérone, responsable du désir sexuel (libido) et de la puissance masculine. Une diminution de sa concentration dans le sang entraîne des troubles de l’érection, voire une impuissance, ainsi qu’une réduction ou une disparition du désir sexuel.

alcool et érection

Pour résumer :

La consommation excessive d’alcool a un effet désastreux sur l’état sexuel de l’homme. Il peut retarder ou empêcher complètement une érection, il a également un mauvais effet sur la libido et son psychisme. L’alcool en grande quantité fait que les hommes ressentent le stress plus intensément, ils présentent différents types d’anxiété et d’états dépressifs qui ne sont pas propices à une vie sexuelle active.

L’alcool n’est pas un allié de la vitalité masculine, on estime que pas moins de 85% des hommes dépendants de l’alcool ont des problèmes dans leur vie sexuelle. Pour certains d’entre eux, elle se manifeste par l’impuissance (elle survient chez pas moins de la moitié des alcooliques), pour d’autres par une baisse de la libido ou l’absence d’éjaculation après l’alcool.

La consommation fréquente d’alcool fort fait des ravages dans tout l’organisme, entraîne des modifications des systèmes hormonal et vasculaire, des fluctuations de la glycémie et des modifications atrophiques des testicules et des modifications du foie.

Tout cela affecte la qualité de la vie sexuelle et la capacité de procréation. Les personnes qui boivent fréquemment doivent comprendre que, tôt ou tard, elles souffriront de troubles de l’érection. Qui plus est, les problèmes apparaissent non seulement lorsqu’ils sont sous l’influence de l’alcool, mais aussi lorsqu’ils sont sobres.

Alcool et puissance – comment ça marche ?

Une étude menée par des chercheurs de l’université de Washington montre que les hommes en état d’ébriété ont besoin de plus de temps pour obtenir une érection que les hommes sobres. Cela est dû au fait que l’alcool altère la perception des stimuli externes, qui sont nécessaires pour déclencher le mécanisme de l’érection (une stimulation plus importante et plus forte est souvent nécessaire). En outre, l’alcool affecte le système circulatoire et perturbe la pression sanguine nécessaire pour obtenir et maintenir une érection, perturbe les processus de pensée et fait diminuer le désir de sexe.

L’effet de l’alcool sur la puissance – impuissance alcoolique

Très souvent, l’absence d’érection après l’alcool est le résultat de maladies du foie telles que la cirrhose, la stéatose alcoolique ou l’hépatite alcoolique, ainsi que de maladies du pancréas. Chacune de ces maladies peut se manifester par un dysfonctionnement érectile, et dans le cas d’une consommation compulsive d’alcool – par une impuissance alcoolique.

Cela se produit parce que le foie joue un rôle très important dans le métabolisme de l’hormone responsable du désir sexuel et de la puissance, c’est-à-dire la testostérone. Lorsque le foie est défaillant, la concentration de testostérone dans le sang diminue, ce qui entraîne l’impuissance et la perte du désir sexuel.

Les problèmes d’érection après l’alcool – les troubles du système circulatoire

L’éthanol contenu dans les boissons alcoolisées a un impact énorme sur la qualité et la durée des érections également parce qu’il provoque la dilatation des vaisseaux sanguins et réduit ainsi le flux sanguin vers les corps caverneux du pénis. Et lorsque le sang ne circule pas rapidement vers le pénis et ne s’y arrête pas pendant un certain temps, il n’est pas question d’érection, même si l’excitation de l’homme est très forte.

La consommation excessive d’alcool entraîne également l’hypertension, l’une des principales maladies qui accompagnent les troubles de l’érection. Cependant, il est important de mentionner que de petites quantités d’alcool peuvent aider à résoudre les problèmes d’érection, car de petites doses ont un effet dilatateur sur les petits vaisseaux sanguins, facilitant la circulation du sang à travers ceux-ci et diminuant la pression diastolique.

Pas d’érection après l’alcool – le système nerveux ne fonctionne pas

Il n’y a également aucune chance d’avoir une érection si la transmission des stimuli du système nerveux central aux organes génitaux masculins est perturbée. Et de telles modifications dangereuses du système nerveux, y compris des dommages aux fibres nerveuses, peuvent précisément être provoquées par de fortes doses d’alcool. La neuropathie qui se produit à la suite d’une consommation d’alcool à long terme signifie que les stimuli envoyés par l’hypophyse n’atteignent pas correctement les organes sexuels. N’oubliez pas que l’alcool peut également faire des ravages sur les vaisseaux sanguins situés dans le pénis lui-même.

Alcool et troubles de l’érection – troubles psychologiques

La consommation excessive d’alcool rend également les rapports sexuels difficiles et entraîne des modifications du comportement et parfois des changements permanents de la personnalité. D’une part, l’alcool provoque souvent de l’agressivité, d’autre part, de nombreuses peurs.

  • a une capacité de concentration réduite
  • est incapable d’évaluer rationnellement la situation
  • ne nourrit pas la relation dans la relation, ce qui est une source de conflits

De plus, les abus s’accompagnent souvent d’états dépressifs, d’une baisse de l’estime de soi et d’un manque général d’intérêt pour le sexe. De plus, l’abus d’alcool est très souvent associé à des facteurs qui interfèrent avec la dysfonction érectile, comme le tabagisme compulsif, l’obésité et la consommation de drogues.

Impuissance et alcool – solution

La première étape consiste à prendre conscience de son degré d’alcoolisme. Si vous buvez occasionnellement ou de manière régulière, les solutions à l’impuissance alcoolique ne sont pas les mêmes. Dans tous les cas, il faudra diminuer la quantité et la fréquence de la consommation d’alcool. Si vous souhaitez accélérer la récupération de toutes vos capacités masculines, vous pouvez vous tourner vers un boosteur de performance. Il en existe des centaines, mais la plupart sont des arnaques. Nous vous conseillons de vous limiter aux compléments alimentaires dont l’efficacité est prouvée scientifiquement, comme Performer 8 par exemple.

Je veux retrouver des érections fortes

Bière et puissance

Bien que de petites doses d’alcool plus faibles puissent avoir un bon effet sur les rapports sexuels parce qu’elles aident à se débarrasser des inhibitions sexuelles, à augmenter la libido et à renforcer quelque peu l’estime de soi, la consommation de bière peut être un peu un piège. Pourquoi ? Il s’avère que la consommation fréquente de bière a un effet négatif sur la puissance masculine. Les phytoestrogènes contenus dans le houblon (qui ont un effet similaire aux hormones féminines appelées œstrogènes) peuvent provoquer des effets indésirables chez les hommes, tels que :

  • une réduction de la sécrétion de testostérone
  • une perte de masse musculaire
  • ne prise de graisse au niveau de la zone abdominale et des fesses

Ces changements ne sont pas bons pour l’estime de soi et peuvent perturber la vie sexuelle d’un buveur de bière.

Laisser un commentaire